La fierté en finalité, individuellement ensemble…

Pour mobiliser son équipe, qu’elle soit fière de ce qu’elle accomplit et qu’elle soit heureuse de travailler ensemble et avec vous, j’ai débuté le mois de février (La fierté et l’équipe ou quoi faire pour l’inculquer…) en disant que cela partait de vous et de ce que vous incarniez.

Cela va de soi que vous êtes un des éléments clés de vos équipes. Alors qui sait, dans un premier temps, peut-être ?

  • devriez-vous faire davantage confiance en votre équipe et ne pas avoir d’idée préconçue sur l’un ou l’autre de vos employés ?
  • gagneriez-vous à agir courageusement pour redresser une situation qui vous dérange ?
  • serait-il temps d’être plus clair sur vos attentes ?

Vous incarnez déjà ce que vous voudriez voir dans votre équipe ? Cela nous amène au sujet de la semaine dernière (À quoi reconnaît-on une équipe fière?): la collaboration et ses ingrédients-clés pour maximiser la fierté de travailler ensemble. Plus nous sentons que nous avons un impact dans l’équipe où nous évoluons, plus nous en sommes fiers et plus nous produisons. Alors, qui sait, une rencontre d’équipe serait peut-être bienvenue pour en discuter.

  • Que pouvez-nous faire pour accroître notre sentiment de fierté ?
  • Comment comprenons-nous les objectifs à réaliser ?
  • Comment nous les approprions-nous individuellement au bénéfice de tous ?

Ne restez pas au stade des perceptions. Partagez ce que vous voyez et ce que vous attendez d’eux. Je peux vous aider en tant que coach à prendre du recul pour vous donner cet espace de réflexion. Ensuite, il faut passer à l’action. La fierté c’est dans les petits gestes concrets que cela se bâtit. Une action réussie donne la confiance et la fierté nécessaires pour progresser et se propulser vers la prochaine étape. Qu’elle sera la vôtre ? Voilà votre défi !

Pour terminer ce mois sur l’importance de la fierté dans son travail, je dirais que la fierté vient avec une part de courage pour ne pas sombrer dans la part obscure de l’ego. Il faut avoir le courage de l’humilité et celui de toujours se remettre en question pour garder la fierté au bon endroit. De ce fait, Jean-Paul Richter avait écrit avec justesse que « L’humilité est l’habit de gala que revêt la fierté quand elle est de sortie. »

Le reconnaître nous ramène à toujours se surpasser, dans un juste équilibre. Être fière de soi, ou pour qu’une équipe soit fière d’elle, cela demande un exercice de tous les instants pour créer des liens serrés et se renouveler.

http://bit.ly/2Tj2ld0

P.-S. Vous avez aimé ? Merci de contribuer à mon rêve en invitant vos amis à s’inscrire gratuitement à mon infolettre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *