Plaisir au travail ou quand cela prend toute son importance…

« L’ouvrage a toujours l’air facile quand le travail est un plaisir. »
Cardinal de Bernis

Je lisais récemment que 33 % des employés canadiens désirent ou quitteront leur emploi au cours de la prochaine année… Et dire qu’on parle de pénurie de main-d’œuvre, si en plus on perd ceux qui y sont…

Plusieurs raisons motivent ce choix, mais la base demeure : il y a une personne sur trois qui ne s’amuse plus dans son travail. Dès octobre, mes réflexions porteront sur des façons simples de favoriser la rétention de vos employés. Cependant, si vous, vous faites partie de ce 33 %, comment allez-vous faire pour motiver vos troupes à rester ? Charité bien ordonnée, commence par soi-même…

Le plaisir au travail n’est pas toujours monétaire. Un sondage réalisé en 2017 par la firme Robert Half propose plusieurs éléments qui rendent 12 000 sondés plus épanouis dans leur travail et donc, plus productifs… Notamment,

  • la fierté de l’organisation où l’on travaille ;
  • le fait de se sentir apprécié ;
  • l’équité ;
  • La possibilité de se réaliser ;
  • Le sens de leur travail ;
  • Les relations positives.

Il y a donc beaucoup de possibilités pour être bien dans son travail. Et vous ? De quoi s’agit-il ? Voilà votre défi ! Si vous voulez être un leader inspirant, vous devez reconnaître ce qui fait rejaillir votre flamme au quotidien. Au besoin, en tant que coach de gestion, je peux vous aider à prendre du recul et vous aider à retomber en amour avec votre travail. Cela fait, vous serez un contaminant positif et l’un des meilleurs pour favoriser la rétention de vos employés.

http://bit.ly/2kLAClY

P.S. Vous avez aimé ? Merci de le partager avec vos amis et de les inviter à s’inscrire gratuitement à mon infolettre

2 thoughts on “Plaisir au travail ou quand cela prend toute son importance…

  1. Frédéric

    Bonjour Manon!

    Ton texte d’auj’ourd’hui tombe à point. Je suis justement rendu à un point où je ne m’amuse plus beaucoup. Je suis toujours à chercher des raisons de rester, mais le coeur n’y est pas. Un peu comme un amoureux qui cherche à se convaincre que la flamme est toujours là…

    Ça me porte à réfléchir. Merci!

    Reply
    1. Manon Blondin Post author

      Bonjour Frédéric
      Contente d’avoir de tes nouvelles! Il me semble, que tu as déjà vécu ça par le passé… et il me semble aussi que la nouveauté t’avait rallumé, pour reprendre ton analogie 😉 Et cette fois, tu vas t’y prendre comment? J’espère que pour le reste tout va bien. AU plaisir d’avoir d’autres nouvelles 😉

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *