Les laissez-vous réfléchir ?

« Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions »
Isocrate à Démonicos

Ce n’est pas que je ne comprends pas le principe que nous aimerions que ça aille plus vite, mais tirer sur la fleur ne la fait pas pousser plus rapidement… Anecdote : Un jour, une bonne amie à moi faisait les devoirs avec son fils. Cela semblait simple. Il est au primaire et il en est au stade des additions de base. Comme la plupart d’entre nous, les doigts, c’est très facile comme repère, mais que faire quand on n’en a seulement dix…

À ce moment, il faut rajouter qu’il commençait à se faire tard, que tout le monde avait faim et que la patience était à un seuil critique, soit presque nulle…

Alors vient la question qui tue : « Que fait 8 + 7 ? » Et là, pas assez de doigts, et là, la patience a été mise à rude épreuve, car la réponse n’arrivait pas assez vite (« Me semble que c’est évident » de penser la mère exaspérée, à court de tolérance et de temps…) et que c’était long… Et ma précieuse amie de dire à bout de nerf à son chéri : « Bon ! C’est 15. Écrit 15, pis on passe à autre chose » et le petit cœur d’écrire 15, sagement, un peu ébranlé, et pas trop certain d’avoir compris, faute de doigts…

Ça vous fait sourire ? Tant mieux, car vous faites souvent la même chose avec vos employés… Vous connaissez la réponse, ça niaise, ça ne va pas assez vite, vous manquez de temps… Et plus il y a de pression, et plus il y a de stress et vlan ! « Fais ça, pis ça va être correct » et votre employé qui se sent infantilisé, inutile, et qui n’a probablement pas tout à fait compris va vous refaire le même scénario. Et vous savez ce qui est le pire ? C’est qu’à cet instant, vous allez le croire incompétent. En fait, vous n’avez juste pas pris un moment pour lui expliquer et le laisser faire sa propre tête de la situation et donc, de la solution.

Une fois, ça peut se comprendre. Mais constamment ? C’est lourd ! Misez sur l’intelligence de votre monde et donnez-vous un espace-temps pour que l’attente soit gérable pour vous et payante pour lui. Le temps c’est précieux, certes, mais celui de réfléchir l’est encore plus. De plus, à long terme, ça favorise l’autonomie des individus. C’est un autre point qui aide à la rétention de vos employés : lorsque vous les traitez intelligemment et que vous ne leur servez pas des réponses toutes faites à leurs problèmes, ils apprécient. Laissez-les mariner. Ils trouveront des doigts pour parvenir adéquatement à la solution. N’oubliez pas que ce n’est pas tant la manière que le résultat qui compte…

Délégation, autonomie professionnelle, confiance autant de thèmes que j’aborde en conférences et aussi en coaching. Alors, à vous de jouer ! Cette semaine, je vous propose le défi suivant : lorsque votre employé vous demandera conseil et que vous le savez outillé, retournez-lui la question, « Et toi, qu’en penses-tu ? ». Cela semble facile, mais le vrai défi c’est de ne pas lui souffler la réponse, ne pas lui dire que ça fait 15 ; simplement le supporter pour l’amener à le trouver par lui-même… J’ai découvert que le Duck Tape faisait des miracles. Mais vous, quel sera votre truc pour vous retenir ?

http://bit.ly/2P5hhZJ

P.S. Vous avez aimé ? Merci de le partager avec vos amis et de les inviter à s’inscrire gratuitement à mon infolettre

Please follow and like us:
error

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *