Enfin la St-Valentin est passée…

Euh… Vraiment ? Une fois que l’on s’est dit « je t’aime », on est bon pour un an ? Comme les évaluations de rendement et ensuite, c’est fait, on se revoit l’année prochaine ? Blague à part, je pense que même si la St-Valentin est passée, ce moment de reconnaissance et d’appréciation tous azimuts devrait exister en tout temps. Osez dire à l’autre qu’on l’estime, qu’il fait une différence, qu’il a son importance devrait se faire sans compter et sans gêne. Voilà une belle occasion de faire des feedbacks.

Par contre, même si nous sommes bons pour les feedbacks constructifs, d’ajustement, nous passons trop souvent à côté de celui dit de reconnaissance. Celui qui met en évidence l’ici-maintenant signifiant pour soi. C’est pourtant simple, rapide et cela propulse l’autre.

Un fait remarqué, l’impact que cela a pour vous et en quoi cela a fait la différence et le tour est joué ! C’est votre défi : un feedback de reconnaissance quotidien, honnête, senti, à au moins un collègue, un proche (mais pas toujours le même 😉). Ni vous ni l’autre n’a à se justifier, juste le vivre à sa pleine valeur.

Prenez aussi le temps d’analyser son non verbal et la façon dont votre commentaire se dépose. Alors comment l’apprécie-t-il ? Et vous, que ressentez-vous ? Qui sait si cela ne vous encouragera pas à porter une plus grande attention à ce qui fait la différence de l’autre et l’impact qu’il a sur vous… Pas de modestie, ni de faux malaise, lorsque que le feedback est authentique et appuyé sur des faits, il ne sert à rien de se justifier. Il ne reste qu’à l’apprécier…

http://bit.ly/322zrjn

P.-S. Vous avez aimé ? Merci d’inviter vos amis à s’inscrire gratuitement à mon infolettre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *